Joyeux Ayyam-i-Ha!

Les jours qui précèdent le mois du jeûne bahá’í, c’est-à-dire le 26 février au 1 mars, sont célébrés par les bahá’ís comme le festival d’Ayyam-i-Há. C’est un temps pour la famille, l’amitié, la charité, la générosité et la bénévolence.

Au cours de ces journées, il convient au peuple de Baha d’organiser de bons repas pour eux, pour leur famille et, au-delà, pour les pauvres et les indigents, puis de saluer et de glorifier leur Seigneur, de chanter ses louanges et de magnifier son nom, dans la joie et l’allégresse. (Kitab-i-Aqdas, p. 27 §16)

Les jours intercalaires sont célébrés par des visites et des réceptions dans la famille et chez les amis, par des échanges de cadeaux, mais aussi par des visites aux malades, aux personnes âgées. Des réceptions sont aussi organisées par les communautés baha’ies non seulement pour les membres de la communauté, mais pour leurs amis non baha’is.

Tiré d’une référence sur les fêtes bahá’íes
par M. Louis Hénuzet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s