Défense des droits des bahá’ís d’Iran au parlement canadien

photo sur flickr.comOTTAWA, Canada – Plusieurs membres du parlement canadien se sont récemment levés pour exprimer leur inquiétude face aux récentes persécutions envers les baha’is d’Iran. Entre autres, ils se sont trouvés alarmés par la découverte d’une lettre confidentielle, maintenant rendue disponible au public, confirmant l’existence d’un programme systématique d’oppression et de persécution des baha’is de l’Iran. Parmi eux, Mme. Louise Thibault – déjà mentionnée ici – ainsi que le Sénateur Roméo Dallaire (lien en anglais), qui commanda la mission des Nations Unis au Rwanda durant le génocide de 1994. Un communiqué du Service canadien des nouvelles baha’ies (citée ci-bas) résume la reconnaissance de la communauté baha’ie:

Au moment de la rentrée parlementaire, les bahá’ís du Canada ont exprimé leur reconnaissance envers les députés qui ont manifesté de l’inquiétude après avoir été informés d’activités indiquant que le gouvernement iranien se prépare à intensifier sa persécution des bahá’ís en Iran.

À ce jour, environ 120 députés ont rencontré des représentants de communautés bahá’íes locales au Canada pour discuter des preuves qui montrent de façon de plus en plus flagrante que le gouvernement iranien est résolu à supprimer les droits de la communauté bahá’íe de son pays.

En juin, à la fin de la première session du Parlement, quatre députés s’étaient personnellement exprimés en faveur des bahá’ís d’Iran, dont un qui a déposé une motion d’initiative parlementaire demandant explicitement à la communauté internationale de convaincre le gouvernement iranien de cesser toute discrimination envers les bahá’ís.

« Les bahá’ís ont été opprimés uniquement à cause de l’intolérance religieuse. Leurs positions progressistes sur la condition féminine et sur l’éducation ont particulièrement suscité la colère des imams », a déclaré en juin le député Bryon Wilfert à la Chambre des communes.

« Les constantes de l’action des autorités iraniennes sont menaçantes », a-t-il ajouté. « Il est essentiel que le Canada joue un rôle dans la promotion des droits de la personne en faveur des bahá’ís partout dans le monde. »

M. Keith Martin et Mme Louise Thibault sont les deux autres députés qui ont parlé de la violation des droits de l’homme dont sont victimes les bahá’ís d’Iran. Mme Alexa McDonough a présenté une motion d’initiative parlementaire exhortant le Canada à jouer un rôle majeur pour convaincre le gouvernement iranien de mettre fin à la discrimination contre les minorités religieuses de son pays.

Lire le communiqué au complet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s