Esprit et aspirations d’un peuple : les réflexions de l’architecte du temple

BATTAMBANG, Cambodge, publié le 31 août 2017 – Depuis que, il y a plus de deux ans, Sochet Vitou Tang a entrepris l’aventure de concevoir la maison d’adoration bahá’íe de Battambang, un sentiment de joie a chaque jour baigné le processus.

La maison d’adoration bahá'íe de Battambang au Cambodge sera inaugurée le 1er septembre.

La maison d’adoration bahá’íe de Battambang au Cambodge sera inaugurée le 1er septembre.

« Bien sûr, le jour où notre projet a été sélectionné a été un moment exceptionnel, explique l’architecte cambodgien. Mais j’ai aimé chaque jour passé à travailler sur ce projet et à découvrir la façon de vivre d’une communauté bahá’íe. »

Vers le milieu de 2014, l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís du Cambodge a invité un certain nombre d’architectes de la région à participer à un processus de sélection de projet, en cherchant à concevoir un édifice qui créerait une atmosphère d’unité, de paix et d’élévation spirituelle. Ces architectes, parmi lesquels l’équipe de M. Tang, Architecture Design Intelligence (ADI), ont été invités à visiter le site du projet à Battambang et à rencontrer la communauté bahá’íe, pour s’imprégner de son esprit et de ses aspirations.

« C’est à ce moment-là que j’ai commencé à penser que cela allait être un véritable projet, a déclaré M. Tang, au sujet de sa visite à Battambang en août 2014. Nous avons commencé à faire plus de recherches sur la foi bahá’íe ; et plus j’entrevoyais l’importance de ce projet, plus j’avais envie d’y engager mon cœur et mon âme. »

Sochet Vitou Tang, l'architecte du temple.

Sochet Vitou Tang, l’architecte du temple.

Tout au long de sa carrière, la spiritualité a joué un rôle important dans le travail de M. Tang. L’architecte lui-même est bouddhiste et, tout au long du projet, il a beaucoup appris sur les enseignements de la foi bahá’íe. C’est le principe de l’unité qui l’a impressionné le plus profondément : l’unité des religions, de toutes les communautés, de toutes les races et de tous les êtres humains, provoquée par la relation intime entre l’adoration de Dieu et le service à l’humanité.

L’équipe d’architecture a cherché à définir dans sa conception l’adéquation entre être, c’est-à-dire accroître sa compréhension des enseignements divins et refléter les qualités spirituelles dans sa vie personnelle et faire soit se lever pour servir et accompagner d’autres âmes.

« L’idée d’un temple bahá’í était complètement nouvelle pour moi, a déclaré M. Tang. Si vous parlez juste de l’échelle et de la dimension, ce n’est pas un projet important. Mais si vous parlez de la fonction et du but du temple, c’est pour moi un merveilleux édifice. »

  • La maison d’adoration bahá’íe de Battambang au Cambodge sera inaugurée le 1er septembre.

var metaslider_190735 = function($) {
$(‘#metaslider_190735’).addClass(‘flexslider’); // theme/plugin conflict avoidance
$(‘#metaslider_190735’).flexslider({
slideshowSpeed:5000,
animation: »fade »,
controlNav:true,
directionNav:true,
pauseOnHover:true,
direction: »horizontal »,
reverse:false,
animationSpeed:600,
prevText: »<« ,
nextText: »> »,
slideshow:true
});
};
var timer_metaslider_190735 = function() {
var slider = !window.jQuery ? window.setTimeout(timer_metaslider_190735, 100) : !jQuery.isReady ? window.setTimeout(timer_metaslider_190735, 1) : metaslider_190735(window.jQuery);
};
timer_metaslider_190735();

Dans le cadre de son processus de conception de la maison d’adoration bahá'íe de Battambang, l'architecte Sochet Vitou Tang a passé du temps à étudier comment exprimer les principes d'unité et d'harmonie dans son projet.

Dans le cadre de son processus de conception de la maison d’adoration bahá’íe de Battambang, l’architecte Sochet Vitou Tang a passé du temps à étudier comment exprimer les principes d’unité et d’harmonie dans son projet.

Les exigences ont mis l’équipe de l’ADI face au défi de concevoir un temple qui refléterait la culture locale du Cambodge et aussi qui susciterait des sentiments d’harmonie et de paix. En planifiant le projet du temple, on leur a dit que, dans la mesure du possible, il serait préférable de construire l’édifice à partir de matériaux propres à la région, en s’efforçant d’ériger une structure simple mais cependant magnifique.

Pour concevoir un édifice qui à la fois soit cohérent avec l’environnement et suscite des sentiments d’unité, M. Tang s’est inspiré du riche patrimoine architectural du Cambodge. L’équipe a ensuite cherché à concevoir un temple en accord avec la communauté, le mode de vie et l’environnement naturel de Battambang, un temple qui évoquerait les qualités spirituelles, harmonisant les mondes matériel et spirituel.

La foi bahá’íe a été introduite au Cambodge dans les années 1950. Cependant, ce n’est que dans les années 1990 que les bahá’ís ont commencé à devenir un groupe respecté pour son dévouement au service, au développement et à l’éducation.

C’était le lien fort entre le service à la communauté et l’adoration de Dieu développé pendant des décennies d’attention et d’efforts considérables au Cambodge qui a conduit la Maison universelle de justice à annoncer en 2012 que Battambang serait l’une des premières localités au monde à construire une maison d’adoration locale.

La maison d’adoration bahá'íe de Battambang sera inaugurée le 1er septembre ; elle est la première maison d’adoration locale au monde.

La maison d’adoration bahá’íe de Battambang sera inaugurée le 1er septembre ; elle est la première maison d’adoration locale au monde.

Le temple, qui sera inauguré le 1er septembre, constitue un hommage à l’enthousiasme avec lequel les habitants de Battambang, et en fait de tout le Cambodge, ont répondu aux idéaux de la Foi. Son architecture est distinctement cambodgienne, reflétant la beauté traditionnelle et le raffinement de la culture tout en utilisant des techniques architecturales modernes.

À la suite de son enthousiasme pour ce nouveau point de lumière de l’aube, la communauté qui vit autour de la maison d’adoration a déjà été imprégnée d’un esprit de prière et de dévouement. Tout au long des nombreux mois de construction, ils ont offert leur soutien à cette entreprise collective.

Se référant à l’ensemble du processus, M. Tang considère que son équipe a adopté une approche unique pour faire fusionner la recherche de la perfection matérielle et l’expression de principes spirituels dans son travail sur le temple. « Je suis reconnaissant pour cette petite participation à la réalisation de la maison d’adoration baha’ie de Battambang », déclare-t-il.

« Ce fut le genre de projet qui vous pousse mentalement, émotionnellement et spirituellement. Il défie votre imagination en tant qu’architecte pour créer quelque chose dédié à l’idéal de servir les personnes de tous les horizons. C’est le genre de chose que j’ai vraiment aimé faire. »

 

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/esprit-et-aspirations-dun-peuple-les-reflexions-de-larchitecte-du-temple/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s