À l’approche du bicentenaire, les célébrations se multiplient

BRUCK AN DER LEITHA, Autriche, publié le 12 septembre 2017 – Pays après pays, les préparatifs du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh s’accélèrent et donnent lieu à une large gamme d’expressions, dont des œuvres d’art, des hommages de dirigeants nationaux et locaux et des célébrations communautaires.

Le maire Richard Hemmer (deuxième rangée, quatrième à partir de la droite) et les membres du conseil municipal, ainsi que certains des bénévoles lors de la célébration de commémoration du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh, qui a eu lieu la semaine dernière à Bruck, en Autriche.

Le maire Richard Hemmer (deuxième rangée, quatrième à partir de la droite) et les membres du conseil municipal, ainsi que certains des bénévoles lors de la célébration de commémoration du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh, qui a eu lieu la semaine dernière à Bruck, en Autriche.

Un exemple frappant s’est déroulé dans la ville autrichienne de Bruck an der Leitha, où des festivités pour le 200e anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh ont été organisées par le bureau du maire le 8 septembre 2017. Avec la participation de près de 200 personnes réunies à la mairie, la célébration a rassemblé des dirigeants communautaires et des habitants en l’honneur du message de paix et d’unité de Bahá’u’lláh.

La célébration à Bruck an der Leitha du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh a attiré plus de 200 invités de la ville et des alentours.

La célébration à Bruck an der Leitha du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh a attiré plus de 200 invités de la ville et des alentours.

Dans son allocution lors de la célébration, le maire Richard Hemmer a souligné les enseignements bahá’ís sur l’unité. L’Histoire a été entachée par la violence, a-t-il expliqué, et nous ne devons jamais oublier les atrocités du passé. Il a donné la communauté bahá’íe comme un exemple d’un groupe qui a choisi un chemin de paix, de non-violence et d’inclusion.

Une bahá’íe local, Sussan Zarifzadeh, a travaillé avec le bureau du maire pour organiser l’évènement. Ces dernières années, Mme Zarifzadeh et sa famille ont aidé les réfugiés à s’installer à Bruck. C’est ce travail qui a d’abord attiré l’attention du maire et lui a donné l’idée d’organiser une commémoration en l’honneur de la communauté bahá’íe.

De gauche à droite : la représentante de l’Église catholique Eva Gorgosilich, le prêtre évangélique Jan Magyar et le compositeur Bijan Khadem-Missagh lors des célébrations à Bruck.

De gauche à droite : la représentante de l’Église catholique Eva Gorgosilich, le prêtre évangélique Jan Magyar et le compositeur Bijan Khadem-Missagh lors des célébrations à Bruck.

Comme de nombreuses villes en Europe, Bruck an der Leitha – située sur la rivière Leitha près de la frontière avec la Slovaquie – a vu arriver un nombre croissant de réfugiés de Syrie et d’autres pays. La ville de Bruck n’avait accueilli qu’un petit nombre de migrants jusqu’en 2015, lorsque plusieurs cas de morts tragiques de réfugiés en Autriche ont attiré l’attention sur le problème. La communauté de Bruck en a été profondément touchée et s’est décidée à travailler plus activement pour assurer l’installation réussie des réfugiés.

La ville a créé une organisation appelée Unser Bruck Hilft ! (L’aide de notre Bruck !) pour aider à la réinstallation des réfugiés. Sachant que la communauté bahá’íe avait déjà aidé un groupe de réfugiés de Turquie à s’installer dans la ville, l’organisation a demandé son aide. Initialement, les bahá’ís offraient une assistance pratique, comme l’organisation de soins médicaux. Cependant, au fil du temps, ils ont commencé à travailler avec d’autres personnes dans la ville pour fournir un programme pour l’éducation et l’amélioration du cadre de vie des jeunes récemment installés.

La relation entre l’administration locale de Bruck et les bahá’ís de la ville s’est renforcée au cours des dernières années grâce à leur travail en commun. La décision du maire de célébrer le 200e anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh a été une reconnaissance de la contribution des bahá’ís à la vie de la communauté locale.

De gauche à droite : Helga Longin, qui a participé à la préparation de la célébration, Peter Windholz, le président d’Unser Bruck Hilft!, Serafia Myriknopoulou, la directrice de l’école de musique locale, Dorothy Bayer, la représentante de la communauté bahá’íe, Isabel Philipp, conférencière à l’évènement, et Behrooz Zarifzadeh à la célébration du 200e anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh, à Bruck an der Leitha, en Autriche.

De gauche à droite : Helga Longin, qui a participé à la préparation de la célébration, Peter Windholz, le président d’Unser Bruck Hilft!, Serafia Myriknopoulou, la directrice de l’école de musique locale, Dorothy Bayer, la représentante de la communauté bahá’íe, Isabel Philipp, conférencière à l’évènement, et Behrooz Zarifzadeh à la célébration du 200e anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh, à Bruck an der Leitha, en Autriche.

La célébration, tenue à la mairie, était ouverte à tous les habitants de Bruck et des environs. Les festivités comprenaient un certain nombre de spectacles musicaux, y compris une composition chorale originale reprenant des mots de Bahá’u’lláh. Une exposition présentant les principaux enseignements des grandes religions du monde mettait en évidence l’impératif de l’unité.

Sussan Zarifzadeh (à gauche) et Eva Gorgosilich, la représentante de l’Église catholique (à droite), devant une exposition préparée pour la célébration du bicentenaire qui a eu lieu la semaine dernière à Bruck. L’exposition présente les enseignements de Bahá’u’lláh ainsi que les enseignements des autres grandes religions du monde et souligne l’impératif de l’unité.

Sussan Zarifzadeh (à gauche) et Eva Gorgosilich, la représentante de l’Église catholique (à droite), devant une exposition préparée pour la célébration du bicentenaire qui a eu lieu la semaine dernière à Bruck. L’exposition présente les enseignements de Bahá’u’lláh ainsi que les enseignements des autres grandes religions du monde et souligne l’impératif de l’unité.

De nombreux invités à l’évènement ont apprécié que la célébration du bicentenaire ait permis à chaque membre de la communauté d’apporter sa propre contribution. D’un petit spectacle de l’école de musique locale aux présentations offertes par les représentants du gouvernement et à la préparation des rafraîchissements, de nombreuses personnes ont aidé aux festivités.

Dorothy Bayer, de la communauté bahá’íe, a commenté : « Les habitants de Bruck ne sont pas seulement venus pour participer à la célébration du bicentenaire, mais ils y ont également contribué. En conséquence, ils sont devenus plus proches les uns des autres et ont pris conscience de la nécessité de travailler pour l’amélioration du monde. »

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/a-lapproche-du-bicentenaire-les-celebrations-se-multiplient/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s