Le bicentenaire suscite de profondes réflexions lors des célébrations de la Communauté internationale bahá’íe

CIB NEW YORK, publié le 20 octobre 2017 – Le bicentenaire historique de la naissance de Bahá’u’lláh est célébré dans le monde entier à tous les niveaux, du local à l’international.

Les récentes réceptions organisées par la Communauté internationale bahá’íe (CIB) à New York, Genève et Bruxelles pour marquer le bicentenaire ont permis de réfléchir aux défis auxquels l’humanité est confrontée aujourd’hui et à la façon dont les enseignements de Bahá’u’lláh les ont éclairés.

New York

Laura Elena Flores Herrera, représentante permanente du Panama auprès des Nations unies, prend la parole à New York lors de la célébration de la CIB.

Laura Elena Flores Herrera, représentante permanente du Panama auprès des Nations unies, prend la parole à New York lors de la célébration de la CIB.

S’adressant au cours de la réunion organisée par le Bureau de la CIB auprès des Nations unies à New York, l’une des invitées d’honneur, la représentante permanente du Panama auprès des Nations unies, Laura Elena Flores Herrera, a déclaré : « Bahá’u’lláh demande à chacun d’entre nous de développer le sentiment d’être des citoyens du monde et de nous engager à prendre soin de la terre. En tant que bahá’ís, vous avez la connaissance qui peut ouvrir la voie à un avenir meilleur pour les générations futures et, maintenant plus que jamais, la voix des disciples de Bahá’u’lláh doit être entendue, et ces enseignements toujours plus répandus et je sais que vous y travaillez dur tous les jours. »

« Nous comptons sur votre soutien et votre collaboration car, ensemble, nous construisons un monde où il n’y a pas de place pour l’altérité, où la paix n’est plus une illusion, accomplissant ainsi véritablement la vision qu’avait Bahá’u’lláh du paradis sur la terre. »

La réception à New York, le 10 octobre, comprenait un programme de prières, ainsi que des extraits des Écrits de Bahá’u’lláh mis en musique et une sélection de vidéos extraites d’un film préparé au Centre mondial bahá’í pour le bicentenaire.

Azza Karam, haut fonctionnaire de l’ONU, a parlé avec chaleur de la relation forte entre la CIB et les Nations unies.

« Je voudrais partager avec vous un extrait que j’ai lu dans la déclaration publiée par la Communauté internationale bahá’íe, a déclaré Mme Karam dans sa conclusion. Les besoins de notre époque que Bahá’u’lláh a clairement exprimés incluent, notamment, l’égalité des sexes, la recherche indépendante de la vérité, l’harmonie entre la religion et la science, et l’élimination des extrêmes de richesse et de pauvreté. Mesdames et messieurs, c’est par les paroles d’un prophète que je vous donne le mandat des Nations unies. Quels mots plus puissants pourrait-on trouver ? »

Genève

Ibrahim Salama, directeur de la division des traités des Droits de l’homme au haut commissariat aux Droits de l’homme, s’exprimant au cours de la réception à Genève.

Ibrahim Salama, directeur de la division des traités des Droits de l’homme au haut commissariat aux Droits de l’homme, s’exprimant au cours de la réception à Genève.

Plus tôt dans la journée, le bureau de la CIB auprès de l’ONU à Genève a organisé une célébration du bicentenaire à l’hôtel de la Paix, où ‘Abdu’l-Bahá a séjourné lors de sa visite à Genève en 1911. Le programme comprenait les allocutions d’un certain nombre d’invités prestigieux, dont Ibrahim Salama, directeur de la Division des traités des droits de l’homme du bureau du haut-commissariat aux droits de l’homme.

« L’une des premières citations de la foi bahá’íe qui m’a frappé est que tous les hommes ont été créés pour travailler à l’établissement d’une civilisation en constant progrès », a déclaré M. Salama dans son allocution.

« Je pense qu’il y a deux caractéristiques de la foi bahá’íe qui sont très claires. L’une est ce point commun : nous contribuons tous à quelque chose. C’est une religion ouverte, et c’est le premier aspect de sa saine contribution à l’humanité. Deuxièmement, c’est une communauté qui est très active dans les affaires mondiales, les affaires sociales, les affaires économiques, les affaires des Nations unies, non pas d’un point de vue théologique, mais d’un point de vue humain », a poursuivi M. Salama.

Joëlle Fiss a parlé de son premier contact avec la foi bahá’íe quand elle a appris la persécution des bahá’ís en Iran. Ses commentaires au cours de la soirée ont porté sur l’idée bahá’íe selon laquelle la religion est de nature progressive, se dévoilant au fil du temps. Parlant de la croyance bahá’íe dans l’unité de l’humanité, elle a dit : « Le concept d’universalité est frappant dans la foi bahá’íe. »

Mme Fiss est membre du groupe d’experts du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme sur la liberté de religion ou de conviction et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Bruxelles

Mairead McGuiness, vice-présidente du Parlement européen, prononçant une allocution à Bruxelles

Mairead McGuiness, vice-présidente du Parlement européen, prononçant une allocution à Bruxelles

La réception du bureau de Bruxelles de la CIB, le 17 octobre, a été marquée par les discours liminaires de Mairead McGuiness, vice-présidente du Parlement européen, et de Jan Figel, envoyé spécial de l’Union européenne pour la promotion de la liberté de religion ou de conviction en dehors de l’UE.

Un affichage déroulant d’extraits des Écrits de Bahá’u’lláh superposés sur les peintures colorées d’un artiste bahá’í a fourni une toile de fond remarquable aux orateurs.

« La foi bahá’íe offre un aperçu particulièrement précieux du patrimoine spirituel commun de tous les peuples, qui vous permet de rechercher le bien dans chaque religion et système de croyance, a déclaré Mme McGuiness. Reconnaître notre humanité commune est quelque chose qui peut conduire à une meilleure compréhension non seulement entre les différentes communautés religieuses, mais aussi au-delà des barrières nationales et ethniques. En effet, c’est aussi l’idée fondamentale partagée par les pères fondateurs de l’Europe dans le domaine politique. Ainsi que votre religion l’affirme : « La vraie religion transforme le cœur humain et contribue à la transformation de la société. »

Jan Figel, l’envoyé spécial de l’Union européenne pour la promotion de la liberté de religion ou de conviction en dehors de l’UE, s’exprimant lors de la réception à Bruxelles

Jan Figel, l’envoyé spécial de l’Union européenne pour la promotion de la liberté de religion ou de conviction en dehors de l’UE, s’exprimant lors de la réception à Bruxelles

Jan Figel a parlé des enseignements de Bahá’u’lláh sur l’unité de l’humanité et l’universalité de ces valeurs, qui ont été enchâssées dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il a précisé : « Le rôle de la religion dans la vie individuelle ou communautaire concerne la transcendance, la spiritualité, le sens et l’orientation de la vie. Mais cela signifie aussi comment associer, relier, réunir. Il s’agit d’établir des liens. Et ici, je tiens à souligner que l’importance n’est pas de se séparer des autres mais, en établissant des liens avec les autres, de comprendre qu’il n’y a qu’un seul monde, qu’une seule humanité, et qu’il devrait y avoir l’unité dans nos esprits si nous sommes des disciples sincères d’une seule vérité. »

Parlant des valeurs universelles qui relient l’humanité, il a ajouté : « Je suis heureux que la communauté bahá’íe promeuve cette approche, parce que nous devons montrer l’unité dans la réalité, non seulement avec des mots, mais dans la pratique. »
Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/le-bicentenaire-suscite-de-profondes-reflexions-lors-des-celebrations-de-la-communaute-internationale-bahaie/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s