Une exposition des Écrits de Bahá’u’lláh ouvre au British Museum

LONDRES, publié le 9 novembre 2017 – Le British Museum expose une calligraphie originale de Bahá’u’lláh rarement vue, ainsi que d’autres documents d’archives associés à sa vie, en commémoration du 200e anniversaire de sa naissance, qui était célébré dans le monde entier, les 21 et 22 octobre derniers.

Les calames utilisés par l’un des secrétaires de Bahá’u’lláh font partie de l’exposition de la galerie John Addis du British Museum.

Les calames utilisés par l’un des secrétaires de Bahá’u’lláh font partie de l’exposition de la galerie John Addis du British Museum.

L’exposition a ouvert le lundi 6 novembre lors d’une réception qui a attiré plus de 100 personnes et a réuni des représentants du milieu universitaire, des arts et des médias.

L’un des thèmes centraux de l’exposition est la puissance du Verbe qui fait référence à la révélation divine, un concept fondamental à l’origine de toutes les grandes religions du monde.

Reflétée dans ses nombreux Écrits, la Révélation de Bahá’u’lláh aborde une vaste gamme de sujets, allant des dimensions éthiques et morales de la vie de l’individu aux principes et pratiques sociétaux qui peuvent permettre à l’humanité de passer à l’étape suivante de son développement collectif : l’émergence de la civilisation mondiale.

Sur le panneau d’introduction de l’exposition, on peut lire : « Bahá’u’lláh (La Gloire de Dieu) a écrit plus de 100 volumes de textes exposant sa vision pour l’humanité : instaurer un monde de paix et de justice. Bahá’u’lláh a enseigné que le Verbe, tel qu’il a été révélé aux fondateurs de toutes les grandes religions, pourrait inspirer les humains à transformer la société et à construire de grandes civilisations. »

Au cours de sa vie, les écrits de Bahá’u’lláh ont été transcrits tandis qu’ils étaient révélés. Dans certains cas, Bahá’u’lláh, dans une calligraphie magistrale, a écrit de sa propre main certains des versets sacrés qui constituent son vaste ensemble d’écrits.

Souvent, Bahá’u’lláh récitait les versets à haute voix et ceux-ci étaient transcrits par des secrétaires. Les témoignages directs de personnes, ayant observés la manière dont les Écrits de Bahá’u’lláh étaient révélés, permettent de mieux comprendre la nature extraordinaire de ces œuvres. Pour suivre le rythme du grand volume de versets révélés, les secrétaires transcrivaient rapidement ses paroles d’une écriture souvent illisible qu’ils étaient les seuls à pouvoir relire, appelée Écriture de la Révélation. L’exposition comprend un exemple de ces textes originaux.

Par la suite, ces textes étaient réécrits, demandant parfois à Bahá’u’lláh de les déchiffrer, avant qu’une copie finale soit prête à être distribuée. Les Écrits de Bahá’u’lláh furent largement répandus dans les pays ottomans et persans et au-delà, jusqu’en Extrême-Orient.

L’exposition dans la galerie John Addis du British Museum sera ouverte au public jusqu’au 22 janvier 2018. Pendant cette période de célébrations mondiales honorant le bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh, l’exposition du British Museum propose un nouvel aperçu de sa vie et de son œuvre extraordinaires ainsi que de l’immense influence que sa Parole a eue sur le monde.

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/une-exposition-des-ecrits-de-bahaullah-ouvre-au-british-museum/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s