Un bahá’í yéménite condamné à la peine de mort alors que la persécution s’intensifie

NEW YORK, publié le 5 janvier 2018 – Le 2 janvier 2018, le tribunal pénal spécialisé de Sanaa, au Yémen, a rendu une décision sans précédent dans la persécution des bahá’ís au Yémen. Condamnant à mort M. Hamed bin Haydara en raison de ses convictions religieuses, le juge a en outre appelé à la dissolution de toutes les assemblées bahá’íes, mettant ainsi en danger imminent d’autres prisonniers bahá’ís ainsi que la communauté bahá’íe dans son ensemble.

651_00_mapyemen_0_0Bani Dugal, représentante principale de la Communauté internationale bahá’íe auprès des Nations unies, a commenté : « Cette dernière mesure oppressive dirigée contre M. Haydara et les bahá’ís du Yémen dans leur ensemble est sans précédent et profondément alarmante, surtout quand on peut voir clairement ici l’empreinte de la persécution des bahá’ís par le gouvernement iranien. Nous appelons les autorités houthies à maintenir la justice, à annuler cette décision injuste et à libérer immédiatement M. Haydara et tous les autres prisonniers bahá’ís. Nous appelons la communauté internationale à dénoncer cette décision et à empêcher que de nouvelles atrocités soient commises contre les autres prisonniers bahá’ís et les milliers d’autres bahá’ís yéménites. »

M.Haydara a été arbitrairement arrêté sur son lieu de travail le 3 décembre 2013 et il a été maintenu en détention à Sanaa, au Yémen, où il a été torturé à maintes reprises pendant plusieurs mois. Il a été contraint de signer des papiers alors qu’il avait les yeux bandés, et il s’est vu refuser le droit de recevoir des visiteurs, y compris sa femme et ses filles. Après son arrestation, son domicile a également été perquisitionné et ses documents et son ordinateur ont été confisqués par le Bureau de la sécurité nationale.

Des violations flagrantes des droits humains fondamentaux contre les bahá’ís au Yémen ont été documentées par le commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, le rapporteur spécial sur la Liberté de religion ou de conviction et le Conseil international des droits de l’homme, ainsi que par des organisations telles qu’Amnesty International comme par exemple concernant la vague d’arrestations en avril 2017, et la demande de libération de M.Haydara.

Pour lire le document relatif aux violations flagrantes des droits humains fondamentaux contre les bahá’ís au Yémen documentées par le commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, veuillez cliquer sur ce lien : A_HRC_36_33_EN (3)

Pour lire l’appel de Amnesty International en langue française, veuillez cliquer sur ce lien : MDE3161272017FRENCH

Article paru en langue anglaise sur le site de la Communauté internationale bahá’íe à cette adresse : https://www.bic.org/news/yemeni-bahai-receives-death-sentence-persecution-escalates

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/un-bahai-yemenite-condamne-a-la-peine-de-mort-alors-que-la-persecution-sintensifie/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s