Les délégués inspirés et galvanisés rentrent chez eux

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 3 mai 2018

À Bahjí, des prières sont lues au cours du 12e jour de la fête du Ridván.

À Bahjí, des prières sont lues au cours du 12e jour de la fête du Ridván.

Avec la célébration du 12e jour du Ridván, hier après-midi, dans l’espace sacré entourant le tombeau de Bahá’u’lláh à Bahjí, la période extraordinaire de la 12e Convention internationale bahá’íe a pris fin.

Après l’élection de la Maison universelle de justice le premier matin de la Convention, les délégués ont passé les trois jours suivants à se concerter sur la façon dont les enseignements de Bahá’u’lláh trouvent une expression concrète dans leurs communautés et leurs sociétés. Ils ont également exploré comment les idées de ce processus peuvent être offertes à ceux, partout dans le monde, qui souhaitent construire l’unité et la paix.

« C’est tellement beau de voir le monde entier se réunir pour se concerter – des hommes et des femmes d’horizons différents et d’un large éventail d’âges, travaillant côte à côte pour construire un nouveau monde », a déclaré Yevgeniya Poluektova, présidente de la dernière session, dans ses remarques de clôture.

Selon beaucoup de délégués, les occasions croissantes offertes à leurs communautés sont à attribuer à la célébration du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh, qui a été accompagnée d’une augmentation des soutiens venant de personnalités publiques et de dignitaires, ainsi que d’innombrables voisins, amis et collègues qui ont assisté aux festivités. (Pour visionner la vidéo: Le parcours du délégué, veuillez cliquer sur ce lien)

En tant que membres des conseils nationaux élus qui dirigent les affaires des communautés bahá’íes dans leurs pays respectifs, les délégués ont également réfléchi sur la façon dont les institutions dans lesquelles ils servent peuvent favoriser des environnements dans lesquels les individus et les communautés se responsabilisent et accroissent leur capacité d’agir pour l’amélioration du monde.

Pour leur dernière matinée, les délégués ont participé à une riche concertation sur l’implication des communautés bahá’íes dans la vie de leurs sociétés. En particulier, ils ont discuté de l’expérience de leurs communautés en matière de développement économique et social ainsi que de leur participation à des forums et à des réunions dans lesquelles les gouvernements et les organisations de la société civile étudient les questions actuelles concernant leurs sociétés.

Ouawi Tchompaare, du Tchad, a parlé de la longue expérience d’une organisation tchadienne de développement d’inspiration bahá’íe, qui aide des dizaines d’écoles communautaires en milieux rural et urbain. « Nous nous concentrons actuellement sur deux lignes d’action : un programme de santé, qui met l’accent sur la prévention et l’hygiène, et un programme agricole sur les cultures et les champs.

« Parmi les enfants de ces écoles, nous avons vu un changement radical dans les normes d’hygiène et de propreté, ce qui a inspiré les familles à adopter de nouveaux modèles dans leurs maisons », a déclaré M. Tchompaare.

  • À Bahjí, des prières sont lues au cours du 12e jour de la fête du Ridván.

var metaslider_191871 = function($) {
$(‘#metaslider_191871’).addClass(‘flexslider’); // theme/plugin conflict avoidance
$(‘#metaslider_191871’).flexslider({
slideshowSpeed:5000,
animation: »fade »,
controlNav:true,
directionNav:true,
pauseOnHover:true,
direction: »horizontal »,
reverse:false,
animationSpeed:600,
prevText: »<« ,
nextText: »> »,
slideshow:true
});
};
var timer_metaslider_191871 = function() {
var slider = !window.jQuery ? window.setTimeout(timer_metaslider_191871, 100) : !jQuery.isReady ? window.setTimeout(timer_metaslider_191871, 1) : metaslider_191871(window.jQuery);
};
timer_metaslider_191871();

« Au Kazakhstan, la désillusion des jeunes face à l’état du monde suscite une inquiétude largement répandue. La communauté bahá’íe participe à un discours portant sur les aspirations spirituelles de la jeunesse. Ce que nous constatons, c’est que cela leur offre de l’espoir et une voie pour un changement constructif », a déclaré Lyazzat Yangaliyeva, un délégué du Kazakhstan.

Décrivant les efforts déployés en Espagne, le délégué Sergio Garcia a déclaré : « Nous comprenons que notre travail avec différents discours dans notre pays est une entreprise à long terme. En fin de compte, nous travaillons pour la paix dans le monde, mais nous réalisons aussi que le chemin est long et que nous devons apprendre ensemble quelles sont les prochaines étapes, par exemple comment prévenir et arrêter les conflits entre les peuples et comment favoriser la cohésion entre différentes populations dans notre pays. »

Les délibérations des délégués ont eu comme trame un message de la Maison universelle de justice analysant les progrès de la communauté bahá’íe mondiale et soulignant les besoins et les questions auxquels la communauté est actuellement confrontée. Un grand nombre des thèmes discutés au cours de la Convention ont été mis en évidence dans les exemples pratiques présentés dans le documentaire Un cercle grandissant, qui est maintenant disponible en ligne.

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/les-delegues-inspires-et-galvanises-rentrent-chez-eux/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s