Présentation dramatique sur la vie des premiers croyants – Howard Colby Ives et son épouse

Montréal, le 30 juillet, 2018 – Il y a une maison dans le quartier NDG qui est un havre de paix pour tous ceux qui frappent à sa porte ! Cet endroit magnifique a accueilli un couple fascinant, Roger et Doris Rasmussen de l’Institut bahá’í Desert Rose, situé à Eloy, Arizona. Ils ont fait tout un chemin pour venir visiter les communautés bahá’íes de la côte Est canadienne ! Ils avaient apporté un cadeau sans pareil, de partager les histoires des premiers croyants bahá’ís des États-Unis et du Canada à travers une présentation dramatique.

Les personnages que nous avons eu le plaisir de contempler pendant la première partie de la présentation n’étaient autre qu’un couple exceptionnel – Howard Colby Ives et son épouse bien-aimée, Mabel Rice-Wray Ives – qui ont rencontré ‘Abdu’l-Bahá en Amérique en 1912. Ils étaient tous deux des enseignants ardents et dévoués de la Foi jusqu’au dernier souffle de leur vie. Howard a enregistré l’expérience de sa rencontre avec ‘Abdu’l-Bahá dans son livre bien connu « La voie de la liberté » qui est d’ailleurs traduit en plusieurs langues.

Mabel Ives a été une enseignante accomplie de la Foi pendant de nombreuses années pendant et après la mort de son mari, même quand elle a été malade au lit pendant dix jours avant de rejoindre son époux en 1943 au Royaume éternel.

Les rôles ont été joués par Roger et Doris Rasmussen qui ont magnifiquement interprété Howard et Mable ! Ils avaient placé de petits accessoires mignons pour mettre en valeur la beauté dramatique de ces vies exceptionnelles. La présentation a été fort appréciées par une cinquantaine de spectateurs.

Dans un télégramme adressé à la Communauté des États-Unis, le Gardien de la foi bahá’íe Shoghi-Effendi, fait l’éloge de Mable Ives ainsi : « dévouée, enseignante distinguée de la Foi … services exceptionnels, mémorables et hautement méritoires … » qu’elle rendit à la cause de Dieu.

Howard était un ministre unitarien et il a rencontré ‘Abdu’l-Bahá pour la première fois en 1912 à New York. Le Maître le vit, le distingua de toute la foule, lui fit signe et Howard sentit une brise d’un matin divin lui toucher le front ! Il a consacré sa vie à l’enseignement de la Foi jusqu’à son passage dans le monde au-delà en 1941, exactement deux ans avant le décès de sa femme Mable.

La présentation dramatique a été suivie de questions et de discussions sur les premiers croyants au Canada et le rôle qu’ils ont joué dans la construction de la communauté et l’expansion de la foi.

L’Institut bahá’í Desert Rose a débuté en 1988 à Tucson avec l’école bahá’í Desert Rose de quatre jours initiée par la Main de la Cause de Dieu William Sears et son épouse, Marguerite, avec un noyau d’amis dévoués. Lorsque M. Sears est décédé en 1992, Marguerite a continué l’école bahá’íe Desert Rose et cette école de quatre jours est devenue finalement un institut permanent. Un terrain près d’Eloy, en Arizona, a été acheté en 1996 et l’Institut bahá’í Desert Rose, Inc. a été établi comme une société sans but lucratif en 1997.

Howard Colby Ives (1867 – 1941)
Mabel Rice-Wray Ives (1878-1943)

Publication d’origine: Nouvelles http://bahaimontreal.org/fr-ca/nouvelles/181-presentation-dramatique-sur-la-vie-des-premiers-croyants-howard-colby-ives-et-son-epouse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s