Un phare de lumière et une source de courage a cessé son éclat !

Montréal, le 30 août 2019 – En fin d’après-midi, le 26 août, une servante dévouée de la Beauté bénie a fermé les yeux sur ce monde éphémère et s’est envolée vers les mondes éternels! Elle a été entourée de sa famille et de ses amis jusqu’à son dernier souffle de vie!

Elle était surnommée affectueusement Pari Joun, par des membres de sa famille et était chèrement aimée de tous les membres de la communauté bahá’íe de Montréal. Sa famille a déménagé dans cette ville au début de 1967 et a servi la communauté avec dévouement et sincérité.

Pari Hashemi, née Hakim Rashidian est née le 24 mai 1924 à Téhéran, en Iran, de Mustafa Hakim Rashidian et Houri Nazerian. Elle avait deux frères et deux sœurs. De tous points de vue, elle était une jeune fille très joyeuse et intelligente, dotée d’un grand sens de l’humour. Elle s’est mariée à Rashid Hashemi en 1943. De ce mariage naquirent deux filles, Otessa et Gretta. M. et Mme Hashemi, tous deux étaient des descendants des premiers bahá’ís de l’époque de Bahá’u’lláh.

La famille a été séjournée en Turquie comme pionnière lors de la Croisade spirituelle mondiale de dix ans (1953-1963), lancée par le Gardian, Shoghi-Effendi, puis à Chypre, où elle a formé la première Assemblée spirituelle locale des bahá’ís de Nicosie.

Un télégramme du Gardian Shoghi-Effendi a été reçu à l’issue de l’élection de cette Assemblée, adressé à la famille Hashemi: «… grâce à vos efforts, l’île du diable* a été transformée en une île de la Miséricorde!»

La famille Hashemi a également passé du temps en Angleterre et en Irlande, avant de retourner en Iran où elle a dirigé un salon de beauté très réussi avec des clientèles tels que la famille royale iranienne aussi bien que le grand public! Un appel aux pionniers du Centre mondial bahá’í a poussé la famille Hashemi à quitter l’Iran avant la révolution de 1978 et à s’installer à Montréal, au Canada.

Peu de temps après leur arrivée à Montréal, la famille s’installa à Saint-Laurent où elle participa à l’établissement de la première Assemblée spirituelle locale. Ils ont ensuite déménagé à Montréal et ont participé aux activités communautaires. M. Hashemi a été élu à l’Assemblée locale de Montréal, où il a servi pendant de nombreuses années. Il a également occupé le poste de directeur de librairie pendant plusieurs années.

La dévotion de Pari à la Foi était telle que, lorsque l’Assemblée spirituelle de Montréal décida d’acheter le centre bahá’í actuel et qu’il n’y avait pas assez de fonds pour procurer la propriété, elle fut la première à proposer volontairement d’hypothéquer sa maison avec celle de Raymond Flournoy pour générer le montant requis à cet effet! La veuve du Gardien de la foi bahá’íe, Rúhíyyih Khánum, a également contribué généreusement à l’achat de cette propriété.

Première Assemblée spirituelle des bahá’ís de Nicosie, Chypre, octobre 1959. Pari est assise à gauche et Rashid est debout au centre de la photo.

Pari a été nommé à un comité chargé de la gestion du Centre bahá’í de Montréal, récemment acheté, au 177 avenue des Pins Est! Elle a occupé ce poste jusqu’à ce qu’elle dispose de suffisamment de force physique pour prendre en charge la propreté et l’organisation quotidienne du centre. On l’a vue frotter le sol sur ses mains et ses genoux, dans la mesure de ses forces, à un âge avancé, pour maintenir le centre propre et agréable pour la Communauté. Sa maison joliment décorée était également ouverte aux amis et aux ennemis. De nombreuses personnes de tous les horizons, ainsi que des dignitaires de la ville de Montréal, ont apprécié ses fêtes persanes!

Pari Hashemi a toujours prêché l’importance de l’éducation et de la foi. Elle a appris à ses enfants et à ses petits-enfants à respecter leurs amis, leur famille et leurs pairs, ainsi que la valeur d’une étiquette appropriée. Elle était l’incarnation de la grâce et de l’élégance; une grande conteuse, qui a souvent parlé de ses expériences de vie, de ses amis et de sa famille et de ses débuts à Téhéran.

Sa maison ressemblait à un musée, tout était méticuleusement placé à son emplacement exact, toujours propre et sans la moindre trace de poussière. Elle était un fervent défenseur de la santé et des exercices physiques et pratiquait ce qu’elle prêchait chaque matin jusqu’à la fin de sa vie.

La santé de Pari a commencé à se détériorer depuis le décès de sa fille Gretta, décédée en 2012. La mère et la fille ont travaillé ensemble pendant plusieurs années dans leur propre entreprise commerciale, ont voyagé ensemble et ont apprécié la compagnie de l’une l’autre. Avec le départ de Gretta de ce monde éphémère, Pari a perdu le désir de continuer à vivre. Elle était profondément attristée par sa solitude et sortirait seulement de cet état momentanément lorsqu’elle recevait ses amis que lui rendraient visite.

Très soigneusement, elle avait même planifié sa vie après son départ de ce monde! À partir du moment où Gretta a consacré sa vie à l’éducation des enfants en commençant ses classes d’enfants au Centre bahá’í de Montréal en 1986, la mère et la fille ont toutes deux investi dans cette noble cause en faisant don de toutes leurs biens à l’éducation des Enfants du Monde. Pari voulait planifier une petite cérémonie funèbre uniquement avec sa famille et les quelques amis qu’elle-même avait choisis afin d’économiser de l’argent pour la cause susmentionnée.

Pari laisse derrière elle sa fille Otessa, sa petite-fille Rochana, son petit-fils Darius et ses quatre arrière-petits-enfants, Nyllah, Dalia, Rayne et Olivia. Elle est maintenant réunie dans les mondes de Dieu avec son mari Rashid et sa fille Gretta! Ses histoires et ses souvenirs la garderont en vie pour toujours dans le cœur de la communauté bahá’íe de Montréal.

* Apparemment, Chypre a été surnommée l’île du diable à un moment de l’histoire!

Publication d’origine: Nouvelles http://bahaimontreal.org/fr-ca/nouvelles/253-un-phare-de-lumiere-et-une-source-de-courage-a-cesse-son-eclat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s