Une deuxième visite des étudiants de l’université de Kyoto au sanctuaire bahá’í

Montréal, le 11 septembre 2019 – Dans le cadre de leurs études continues, vingt-cinq étudiants de l’Université impériale japonaise de Kyoto ont visité la ville de Montréal pour étudier la culture diversifiée et les langues canadiennes. Le groupe de cinq qui étudient la diversité religieuse a visité le sanctuaire bahá’í de Montréal accompagné de leur superviseure. La visite comprenait une présentation sur la foi, la famille Maxwell et le séjour de ‘Abdu’l-Bahá à Montréal, ainsi qu’une brève histoire de la foi au Japon. De nombreuses questions ont été posées à propos de la foi et de la relation entre ‘Abdu’l-Bahá et la famille Maxwell. Des questions ont également été posées à propos du système administratif de la foi et des élections non partisanes dans la Communauté mondiale bahá’íe. Une pochette contenant de littérature et des informations pertinentes sur la foi a été offertes aux étudiants.

La Faculté d’éducation permanente de McGill jouit d’une réputation internationale en tant que chef de file en matière de formation continue. Les instructeurs sont dynamiques et engagés, le corps étudiant, intelligent et diversifié, apportant avec eux un large éventail d’expériences de tous les horizons. Il y a plus de 150 pays représentés à l’Université McGill, l’organisme étudiant le plus diversifié à l’échelle international au Canada. Le nombre d’étudiants de la Faculté d’études permanentes de McGill est de 15 000 ! L’avancement personnel et le développement professionnel, l’apprentissage des langues, la traduction et la communication écrite et le développement personnel tout au long de la vie, ainsi que les arts, la diversité religieuse et les études autochtones sont inclus dans le programme.

L’Université impériale de Kyoto au Japon a été fondée par un décret impériale le 18 juin 1897, la deuxième université établie au Japon. En partenariat avec six universités canadiennes et McGill en particulier depuis 2014, l’université de Kyoto est l’un des plus importants établissements de recherche d’Asie. Elle est réputée pour produire des chercheurs de calibre mondial, dont 17 lauréats du prix Nobel, deux gagnants des médailles dans leurs champs particuliers de recherches et un gagnant du prix prestigieux de Gauss Prize.

La foi bahá’íe au Japon commence par ‘Abdu’l-Bahá qui a mentionné ce pays dans ses écrits en 1875. Les contacts japonais avec la religion venaient de l’ouest lorsque Kanichi Yamamoto vivant à Honolulu, Hawaii, est devenu bahá’í en 1902 ; le deuxième étant Saichiro Fujita. Fujita a accepté la foi lors de la visite de ‘Abdu’l-Bahá aux É.U. Il servirait entre les deux guerres mondiales, d’abord dans la maison de ‘Abdu’l-Bahá puis de Shoghi Effendi. En 1932, la première assemblée spirituelle locale bahá’íe a été élue à Tokyo. Dans tout le Japon, il y avait alors 19 bahá’ís. L’Association des archives de données religieuses (en s’appuyant sur l’Encyclopédie chrétienne mondiale) a estimé en 2005, le nombre de bahá’ís japonais à 15 650, alors que le livre CIA World Factestime à environ 12 000 en 2006.

Publication d’origine: Nouvelles http://bahaimontreal.org/fr-ca/nouvelles/257-une-deuxieme-visite-des-etudiants-de-l-universite-de-kyoto-au-sanctuaire-baha-i

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s