L’École d’été du Québec souligne « Servir l’humanité en ces temps difficile ! »

Montréal, le 21 août 2020 – Près d’une centaine de participants de partout au Québec ont participé à une École d’été virtuelle pendant deux jours et demi ! Servir la cause et l’humanité dans ces temps difficile – était le thème de l’École qui a eu lieu entre 8 h 30 et 12 h 30 pendant trois matins, avec une pause d’une demi-heure.  Il y avait deux émissions en soirée avec des dizaines d’artistes, de musiciens, de chanteurs / euses et d’autres présentations artistiques de partout à travers la province.

Ceux d’entre nous qui ont eu le plaisir de participer au programme pour adultes l’été dernier ont été ravis d’apprendre que nos chers amis, Joan et Albert Lincoln, seront de nouveau avec nous. L’École d’été est habituellement un événement en français seulement, mais comme cette année était une surprise virtuelle, le programme a été offert en anglais et en français.  Les séances plénières se sont déroulées en français et la traduction simultanée en anglais a été fournie. Les petits groupes d’étude ont été organisés selon les préférences linguistiques.

L’École d’été est normalement un moment spécial pour les familles de se réunir dans une atmosphère communautaire animée et chaleureuse.  Malheureusement, l’expérience virtuelle n’a pas permis une tentative conjointe avec les enfants, bien que de nombreux enfants et familles aient participé avec enthousiasme aux soirées artistiques.  Les parents de jeunes enfants ont été encouragés à participer et à organiser des activités appropriées menées par d’autres de façon sécuritaire afin que leurs enfants puissent avoir un programme pendant qu’ils assistent aux activités régulières. 

Albert Lincoln a consacré la première session de l’École d’été sur le thème « Le grand plan et le processus de désintégration ». En tant qu’avocat réputé, il a expliqué dans un langage complet les raisons pour lesquelles la désintégration avec ses souffrances intenses combinées à des crises et des bouleversements insoupçonnées sont essentielles au processus de régénération du monde. Les crises, a-t-il expliqué, sont un processus inhérent de croissance toujours suivi de victoires comme dans les événements des années 1960 de la crise des missiles cubains et de l’invasion de la baie de Porc en Amérique. Bientôt les victoires suivies d’un vaste programme de réformes. Cette année-là, on a déclaré que les États-Unis passeraient à une « grande société » dans laquelle la pauvreté et l’injustice raciale n’ont pas leur place. Un ensemble de programmes a été élaboré pour donner aux pauvres « un coup de main, pas un document ». Il s’agissait notamment de Medicare et Medicaid, qui ont aidé les personnes âgées et les personnes à faible revenu à payer pour les soins de santé.

Les Lincoln ont ensuite parlé du processus d’« intégration » en citant un paragraphe d’une lettre de la Maison universelle de justice, datée d’avril 2006 :

« Shoghi Effendi nous apprend que deux grands processus sont à l’œuvre dans le monde : le grand plan de Dieu, tumultueux dans son avancée, agissant à travers l’humanité tout entière,

anéantissant les barrières s’opposant à l’unification du monde et forgeant l’humanité en un corps unifié dans le feu de la souffrance et de l’expérience. Ce processus produira, au moment fixé par Dieu, la moindre paix, l’unification politique du monde. L’humanité, à cette époque, peut être comparée à un corps qui est unifié mais sans vie. Le second processus, la tâche d’insuffler la vie en ce corps unifié – de créer la véritable unité et la spiritualité culminant dans la plus grande paix – est celle des bahá’ís, qui œuvrent consciencieusement, avec des instructions détaillées et une direction divine sans interruptions, à ériger la structure du Royaume de Dieu sur terre, auquel ils appellent leurs semblables, leur conférant ainsi la vie éternelle. »

La deuxième session a été consacrée à la question « Que l’on attend de nous en ce pénible moment ? », précise le paragraphe suivant d’une autre lettre de la Maison universelle de justice datée du 21 mars 2020:

«… Très chers amis, vous vous consacrez bien sûr depuis longtemps à cultiver justement, chez

des groupes d’âmes, les qualités requises en cette période : l’unité et la sympathie, la connaissance et la compréhension, un esprit de dévotion collective et d’entreprise commune. En effet, nous avons été frappés par la façon dont les efforts visant à renforcer ces qualités ont rendu les communautés particulièrement résilientes, même dans des conditions qui ont forcément limité leurs activités. Bien qu’ils aient eu à s’adapter à de nouvelles situations, les croyants ont fait preuve de créativité pour renforcer les liens d’amitié, et pour encourager, entre eux et parmi ceux qu’ils connaissent, une conscience spirituelle et des qualités de tranquillité, d’assurance et de confiance en Dieu. Les conversations élevées qui en ont découlé, que ce soit à distance ou en personne, ont été source de réconfort et d’inspiration pour de nombreuses personnes. De tels efforts de votre part fournissent un service précieux alors que de nombreuses âmes sont déconcertées et consternées, incertaines de ce qui arrivera. »

La troisième session a été consacrée à la question de savoir comment nous pouvons relever les défis du présent. De nombreuses références des écrits bahá’ís ont été partagées, y compris le paragraphe suivant :

« Dans une lettre en date du 8 décembre 1935, écrite en son nom à un croyant individuel, Shoghi Effendi déclarait : « La crise universelle qui affecte l’humanité est … essentiellement spirituelle dans ses causes. » Plus récemment, la Maison de justice a observé : « La communauté bahá’íe encourage et soutient les multiples efforts déployés par les personnes de bonne volonté pour améliorer la condition de l’humanité et promouvoir l’unité et l’harmonie entre les peuples et les nations de la terre. Cependant, les croyants ne devraient jamais, ne serait-ce qu’un instant, perdre de vue le fait que la crise qui touche actuellement toutes les parties de la planète est essentiellement spirituelle ». Si la crise qui touche l’humanité est spirituelle, peut-on douter que sa solution soit également spirituelle ? … Quoi d’autre que la Parole de Dieu peut ennoblir, éduquer et inspirer spirituellement les âmes pour répondre aux besoins de l’époque ?

Il est donc de notre devoir d’élever la conversation – promouvoir le changement positif sans prendre parti ! »

Les conflits et les querelles sont catégoriquement interdits dans la foi bahá’íe. Bien que nous ne devrions pas être inactifs dans la lutte contre les maux sociaux à mesure que le processus de désintégration s’accélère, notre objectif n’est pas de choisir son camp dans les débats sociaux litigieux simplement pour proclamer ce que nous croyons être juste. L’objectif de notre participation est plutôt d’apprendre à élever le discours et à améliorer la pratique alors que nous travaillons avec les autres dans la recherche de solutions efficaces.

Après chaque séance, les participants ont eu l’occasion de se diviser en petits groupes et de discuter en profondeur des sujets susmentionnés. Beaucoup d’idées pratiques ont émergé des amis afin de mieux servir l’humanité en ces temps critiques de l’histoire humaine.

Le Conseil bahá’í du Québec a chaleureusement apprécié la présence des Lincoln à cette école d’été et a souhaité les inviter à nouveau pour l’année prochaine.

Les Lincoln ont consacré pratiquement toute leur vie au service de la foi bahá’íe en Afrique de l’Ouest et centrale et pendant une vingtaine d’années au Centre mondial où Joany a servi au Centre international d’enseignement et Albert en tant que Secrétaire général de la communauté baha’ie, dans le travail de ses affaires extérieures, y compris les relations avec Israël, le pays hôte de son Centre mondial.

Publication d’origine: Nouvelles http://bahaimontreal.org/fr-ca/nouvelles/310-l-ecole-d-ete-du-quebec-souligne-servir-l-humanite-en-ces-temps-difficile

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s