Les Fêtes du Riḍván

PARIS, publié le 19 avril 2021 – Les bahá’ís de France, leurs coreligionnaires du monde entier et tous ceux qui participent avec eux à l’amélioration du monde entament le 20 avril une période de fête de douze jours : les Fêtes du Riḍván.

Riḍván, qui signifie « paradis », débutera pour cette année le 20 avril et se terminera le 1er mai. Les Fêtes du Riḍván sont les célébrations les plus sacrées du calendrier bahá’í qui est actuellement dans sa 178e année.

Deux événements importants dans la vie communautaire bahá’íe se déroulent pendant les Fêtes du Riḍván :

Des célébrations

Une vue historique de Bagdad et du fleuve Tigre, c. 1930 ; c’est dans cette ville que Bahá’u’lláh a déclaré en avril 1863 qu’il était un messager de Dieu.

Une vue historique de Bagdad et du fleuve Tigre, c. 1930 ; c’est dans cette ville que Bahá’u’lláh a déclaré en avril 1863 qu’il était un messager de Dieu.

Il s’agit d’une part de la commémoration marquant un fait historique de la foi bahá’íe et qui correspond à la déclaration publique de la mission de Bahá’u’lláh, posant ainsi les fondements de la religion bahá’íe. Cette déclaration se fit à Bagdad, durant la période du 22 avril au 3 mai 1863 dans des jardins, appelés jardins de Riḍván, à la veille de son nouvel exil vers Constantinople.

« Je n’étais qu’un homme comme tant d’autres, endormi sur ma couche, lorsque soudain les brises du Très-Glorieux passèrent sur moi et m’enseignèrent la science de tout ce qui fut. Ceci ne vient pas de moi mais de celui qui est le Tout-Puissant et l’Omniscient. Il m’ordonna d’élever la voix entre la terre et le ciel et, pour cela, il m’advint ce qui a fait couler les larmes de tout homme de discernement. » Bahá’u’lláh

Le jardin du Riḍván à Bagdad en 1863 regorgeait de roses et de rossignols qui chantaient toutes les nuits.

Le jardin du Riḍván à Bagdad en 1863 regorgeait de roses et de rossignols qui chantaient toutes les nuits.

Le désespoir de cet exil allait rapidement être transformé en espérance, car avant de quitter les environs de Bagdad Bahá’u’lláh allait annoncer à ses compagnons ce dont beaucoup se doutaient déjà : qu’il était le grand éducateur divin promis dans toutes les grandes religions monothéistes et qu’il était l’initiateur d’une nouvelle ère de l’histoire au cours de laquelle les tyrannies et les injustices du passé laisseraient la place à un monde de paix et de justice. Le « Printemps divin » qu’il allait proclamer sans équivoque était arrivé.

Bahá’u’lláh a subi quarante années de prison, de tortures et d’exil pour offrir le plus récent message de Dieu aux hommes. Sa vie et sa mission sont aujourd’hui de mieux en mieux connues dans le monde entier.

Les Fêtes du Riḍván se déroulent au printemps quand la nature refleurit et nous offre ses merveilles.

Les Fêtes du Riḍván se déroulent au printemps quand la nature refleurit et nous offre ses merveilles.

« Je n’ai jamais aspiré à aucun pouvoir temporel. Mon seul objet a été de donner aux hommes ce que j’avais été chargé de leur remettre par Dieu » Bahá’u’lláh

« Le printemps divin est venu, ô plume très exaltée, car le festival du très-Miséricordieux approche rapidement… L’étoile du matin de la béatitude luit au-dessus de l’horizon de notre nom, le Bienheureux, étant donné que le royaume du nom de Dieu a été paré de l’ornement du nom de ton Seigneur, le Créateur des cieux. [ …] Prends garde que rien ne te détourne de célébrer la grandeur de ce jour – le jour où le doigt de majesté et de puissance a rompu le sceau du vin de la réunion, et appelé tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre. » Bahá’u’lláh

En cette période de crise sanitaire mondiale, il ne sera pas possible en France de se réunir en présentiel, mais de nombreuses réunions en visioconférence sont d’ores et déjà programmées.

Une fontaine dans le jardin du Riḍván situé à Akka en Terre sainte où Bahá’u’lláh aimait venir se reposer.

Une fontaine dans le jardin du Riḍván situé à Akka en Terre sainte où Bahá’u’lláh aimait venir se reposer.

« Voici le jour où Dieu a prodigué aux hommes les plus précieuses faveurs, le jour où sa grâce puissante a imprégné toutes les choses créées. Il incombe à tous les peuples du monde de concilier leurs différends et de demeurer unis dans la paix la plus parfaite, à l’ombre de l’Arbre de sa providence et de sa tendre bonté. » Bahá’u’lláh

Pour mieux connaître la vie de Bahá’u’lláh, le fondateur de la foi bahá’íe et son message pour l’humanité, le film « Lumière du monde » offre des témoignages de personnes de nations diverses, dont la vie a été transformée par la lumière que Bahá’u’lláh a apportée au monde.

Ce site (en anglais) comporte de très nombreuses photos sur la vie de Bahá’u’lláh :  https://www.bahaullah.org/

« Le dessein fondamental qui anime la foi de Dieu et sa religion est de sauvegarder les intérêts du genre humain, de promouvoir son unité, de stimuler l’esprit d’amour et de fraternité parmi les hommes. » Bahá’u’lláh

Des élections

La dernière Convention internationale pour élire la Maison universelle de justice a rassemblé en avril 2018 environ 1 000 délégués en provenance de 153 pays et territoires. La prochaine Convention internationale aura lieu en 2023.

La dernière Convention internationale pour élire la Maison universelle de justice a rassemblé en avril 2018 environ 1 000 délégués en provenance de 153 pays et territoires. La prochaine Convention internationale aura lieu en 2023.

En effet, la foi bahá’íe n’a pas de clergé et ce sont des collèges élus de neuf personnes qui dirigent de manière consensuelle les activités aux niveaux local, national et international.

Le premier jour des Fêtes de Riḍván, partout dans le monde, ont lieu les élections des assemblées spirituelles locales. Entre le 9e et le 12e jour des Fêtes du Riḍván se dérouleront aussi les élections au niveau national pour élire l’assemblée spirituelle nationale.

« Soyez unis dans vos délibérations, soyez unis dans vos pensées. » Bahá’u’lláh

Tous les 5 ans, les membres des assemblées nationales élisent les neuf représentants de l’institution internationale appelée Maison universelle de justice. Les prochaines élections auront lieu en 2023, également durant la période du Riḍván, au siège même de la Maison universelle de justice à Haïfa, en Israël.

Les participants à la Convention nationale du Canada en 2017 afin d’élire l’Assemblée spirituelle nationale.

Les participants à la Convention nationale du Canada en 2017 afin d’élire l’Assemblée spirituelle nationale.

« Le grand Être dit : Le ciel de la sagesse divine est éclairé par deux flambeaux, celui de la consultation et celui de la compassion. Consultez-vous ensemble sur tous les sujets puisque la consultation est une lampe de direction qui montre le chemin et dispense la compréhension » Bahá’u’lláh

 

Quelques réalisations artistiques pour célébrer les Fêtes du Riḍván

Ridvan_07Une chanson : Rendre témoignage au Soleil de vérité

« Puisse chacun d’entre vous devenir une lampe brillante dont l’amour de Dieu soit la flamme. Puissent vos cœurs s’embraser du rayonnement de l’unité. Puissent vos yeux être illuminés par la splendeur du Soleil de Vérité. » ‘Abdu’l-Bahá

« Je supplie Dieu d’enlever tous les voiles et d’adapter la lumière à tous les yeux de sorte que l’homme ne puisse pas être empêché de rendre témoignage au Soleil de vérité. » Cette chanson qui s’inspire d’un extrait des écrits de ‘Abdu’l-Bahá avait été mise en musique par des personnes qui ont étudié ensemble le Livret 5 de l’Institut Ruhi à Blois il y plusieurs années déjà et elle a enfin été enregistrée l’été dernier par des jeunes de Marseille. Vous pouvez l’écouter ou la télécharger en cliquant sur ce lien : https://soundcloud.com/bahai-songs/le-soleil-de-verite

Ridvan_06Une calligraphie d’une Parole cachée de Bahá’u’lláh

« Ô ami ! Dans le jardin de ton cœur, ne plante que la rose de l’amour, et du rossignol de l’affection et du désir, ne desserre pas ton étreinte. Chéris la compagnie des justes et évite toute relation avec les impies. » Bahá’u’lláh

Quand Bahá’u’lláh est entré en avril 1863 dans le jardin du Riḍván situé à Bagdad, il des rosiers fleurissaient à profusion et les rossignols chantaient toute la nuit. Un artiste calligraphe a créé cette calligraphie en hommage à Bahá’u’lláh.

Ridvan_01Un poème intitulé Ridván

Riḍván_Poème de A.T :  Ce poème a été écrit en hommage à Bahá’u’lláh à la veille de son exil de Bagdad à Constantinople. Il relate la tristesse de nombreux habitants en apprenant le départ de celui qui réjouissait leurs cœurs et leurs âmes.

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel https://www.bahai.fr/les-fetes-du-ri%e1%b8%8dvan/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s