Étiquette : Bicentenaire

Une séance spéciale du Congrès brésilien célèbre le bicentenaire

BRASILIA, Brésil, publié le 30 novembre 2017 – Dans une extraordinaire manifestation de solidarité, dix membres de la Chambre des députés du Brésil, représentant huit partis politiques, se sont réunis pour une séance spéciale du Congrès pour parler, l’un après l’autre, de la vie et des enseignements de Bahá’u’lláh.

La Chambre des députés du Brésil, la Chambre basse du Congrès national, a organisé le 29 novembre un évènement spécial appelé séance solennelle en l’honneur du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh.

La Chambre des députés du Brésil, la Chambre basse du Congrès national, a organisé le 29 novembre un évènement spécial appelé séance solennelle en l’honneur du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh.

Tenu en l’honneur du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh, l’évènement – appelé séance solennelle – a rassemblé plus de 350 personnes de 20 des 27 états du Brésil. Parmi eux figuraient des représentants de deux groupes autochtones importants, venus au nom de leur peuple pour honorer cet anniversaire historique.

« Se plonger dans les enseignements de Bahá’u’lláh, c’est être immergé dans la plus pure contribution de l’humanité au monde », a déclaré Erika Kokay, membre du Congrès, dans son allocution à l’occasion de l’évènement.

« La communauté bahá’íe est, de manière très concrète, intimement consciente des souffrances de l’humanité et, en même temps, de la noblesse et de la beauté de la condition humaine. C’est cette beauté qui nous donne de l’espoir pour la construction d’un monde de justice et d’égalité », a-t-elle poursuivi.

Insistant sur les enseignements centraux de Bahá’u’lláh, le membre du Congrès Chico Alencar a parlé de l’importance des contributions constructives au progrès social de la vraie religion. M. Alencar a également souligné les souffrances de Bahá’u’lláh, expliquant que tout au long de sa vie, Bahá’u’lláh a enduré l’oppression afin d’apporter des enseignements qui en libéreraient l’humanité.

Beaucoup de conférenciers ont fait remarquer l’ambiance remarquable de la séance.

« L’atmosphère de révérence, le respect du sacré et l’attention empreinte d’unité de tous les participants nous ont profondément touchés, a expliqué Carolina Cavalcanti, représentante de la communauté bahá’íe du Brésil. Beaucoup de membres du Congrès ont mentionné à quel point il était inhabituel que des représentants de partis politiques aussi divergents puissent se retrouver dans une telle entente.

« Ils ont découvert que les enseignements de Bahá’u’lláh étaient liés à leurs plus hautes aspirations. Ils ont vu dans ces principes ce qui est important pour la promotion du bien-être de l’humanité. »

Dans une inhabituelle rupture du protocole, l’un des membres du Congrès, qui présidait la séance, a invité le secrétaire de l’Assemblée nationale des bahá’ís du Brésil à venir à la tribune s’adresser à l’assistance.

Le député Luis Couto qui, avec sa collègue Erika Kokay, avait demandé cette séance solennelle, a lu la déclaration du président de la Chambre des députés, Rodrigo Maia, rédigée pour l’occasion :

« Nombre d’enseignements de Bahá’u’lláh sont présents dans notre système juridique comme l’égalité des hommes et des femmes, l’élimination des préjugés de race, de genre, de classe sociale et autres. Certains de ces décrets qui font partie de notre Constitution ont été énoncés par Bahá’u’lláh au XIXe siècle.

« Bahá’u’lláh a proposé une vision unificatrice mondiale comme solution à de nombreux problèmes actuels de l’humanité, a poursuivi le communiqué. Il l’a fait bien avant la création des Nations unies, de l’Union européenne et de nombreux autres mécanismes d’intégration mondiale. En réalité, son objectif était plus noble que les alliances politiques et commerciales. Il a envisagé la fraternité de toutes les religions et groupes ethniques à travers la spiritualisation du caractère humain. »

Ce n’était pas la première fois que la foi bahá’íe était honorée par la plus haute instance législative du Brésil. En 1992, une séance solennelle a eu lieu pour rendre hommage à Bahá’u’lláh à l’occasion du centenaire de son ascension.

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/une-seance-speciale-du-congres-bresilien-celebre-le-bicentenaire/

Événement artistique à l’occasion du bicentenaire à Longueuil

Longueuil, le 20 octobre 2017 – Dans le cadre des célébrations du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh  et des anniversaires jumeaux du Báb et de Bahá’u’lláh, un concert intime a eu lieu dans une salle historique de Longueuil, au Québec, le vendredi soir 20 octobre 2017.

Près d’une centaine d’invités ont pu entendre l’histoire du Báb et de Bahá’u’lláh présentée en harmonieuse alternance avec six des Paroles cachées de Bahá’u’lláh.  Ces textes sacrés, mis en musique et arrangés par Lucie Dubé, qui était au piano, ont été chantés par une chorale de vingt personnes avec solistes, accompagnée par un quatuor à cordes.

Pour beaucoup des personnes présentes dans cette salle construite en 1852 – précisément au moment où Bahá’u’lláh était emprisonné dans le Siyah Chal à Téhéran – et magnifiquement fleurie pour la circonstance, cet événement a été l’occasion de mieux connaître la foi bahá’ie et d’apprécier la place et l’importance de Bahá’u’lláh et de ses enseignements dans l’histoire contemporaine.  Bien qu’elles aient été préparées pour cette occasion spéciale par les amis qui les avaient invitées, plusieurs personnes assistaient pour une première fois à un événement bahá’i d’importance. Beaucoup ont été profondément émues par la musique, frappées par la grande révérence pour le texte, mais surtout impressionnées par la remarquable dignité et la profondeur avec lesquelles les artistes offraient leur prestation.

Les Paroles cachées mises en musique sont maintenant enregistrées sur un CD accompagné d’un livret bilingue (français et anglais) qui retrace brièvement l’histoire du Báb et de Bahá’u’lláh et présente succinctement ce « chef-d’œuvre de poésie mystique » qui résume « avec une rare concision, les préceptes divins que contiennent toutes les grandes religions du passé ». Tous ces Écrits sacrés sont chantés en français sur le CD. Le 20 octobre au soir, chaque invité a reçu, en cadeau personnalisé, le CD avec livret, et tous ont été profondément touchés par ce geste d’une rare générosité.
Lors de la présentation artistique du 20 octobre, la partie narrative était assurée par un groupe de jeunes acteurs qui, ayant mémorisé pratiquement tout le texte du livret, y ont ajouté une présentation dynamique des principes de base de la foi bahá’íe : leur narration expressive, alternant avec le chant choral avec soliste, et accompagnée d’une envoutante mélopée aux cordes,  avec une mise en scène et un éclairage bien pensés, tout cela a permis d’offrir, dans un écrin esthétique, des perles de sagesse spirituelles.

L’atmosphère de la soirée et la joie qui a envahi tous ceux qui y ont contribué, dont beaucoup sont des amis dévoués de la foi, sont tributaires d’un remarquable état d’esprit, celui de la collaboration à la fois intensive et spirituelle.  De plus, la réalisation de ce projet n’aurait pu se faire sans les contributions empreintes de sacrifice, tout autant en termes de services bénévoles que de fonds, de la part de nombreux individus, de la communauté élargie et des institutions.

Au centre de cet accomplissement remarquable, un cœur bat sans cesse : c’est le travail persévérant accompli sur de très nombreux mois et qui se continue maintenant pour accompagner ces âmes réceptives jusqu’à ce que chacune, à son tour, devienne un aimant qui attirera d’autres âmes qui, à leur tour, reconnaissant la grandeur et l’importance pour notre époque des Manifestations Jumelles et de leurs enseignements, auront à cœur de préparer et célébrer avec nous le bicentenaire de la naissance du Báb.

Ainsi, cette célébration du 20 octobre au soir fut un point marquant, certes, mais un point qui s’inscrit dans tout le processus de préparation et de continuation pour trouver, et cultiver les liens d’amitié avec, les âmes qui seraient prêtes à recevoir ce cadeau. Alors, le prochain point marquant vers lequel on avance, dans cet esprit d’ouverture aimante, de collaboration et d’humble camaraderie, est le Bicentenaire de Celui qui a dit : « Le chemin de celui qui guide est un chemin d’amour et de compassion, non de force et de coercition. »  – Le Báb

La musique peut être écoutée, achetée / téléchargée au 9Star Media (https://9starmedia.com/lucie-dube-les-paroles-cachees) ou en écrivant au Service de Distribution Bahá’í du Québec à  sdbq@videotron.ca pour recevoir le livret et un code pour un téléchargement gratuit du CD.
Publication d’origine: Nouvelles http://bahaimontreal.org/fr-ca/nouvelles/143-evenement-artistique-a-l-occasion-du-bicentaire-a-longueuil

Le site web du bicentenaire maintenu comme source d’inspiration et de ressources

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 1er novembre 2017 – Une sélection complète de neuf enregistrements vidéo des célébrations du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh, qui ont eu lieu dans les maisons d’adoration bahá’íes et des sites où seront construites les futures maisons d’adoration, est maintenant disponible en ligne.

Les photos d’une peinture murale à Hoboken, New Jersey, sont parmi celles qui ont été ajoutées à la partie « Expressions artistiques » du site web du bicentenaire.

Les photos d’une peinture murale à Hoboken, New Jersey, sont parmi celles qui ont été ajoutées à la partie « Expressions artistiques » du site web du bicentenaire.

Le site web du bicentenaire a mis en ligne – par des émissions, des vidéos, des photos, des récits et des expressions artistiques – l’éventail des célébrations organisées sur tous les continents. Les récits ont continué d’être publiés sur le site web après la fin, le lundi 23 octobre à 4h GTM, de la période de 72h des célébrations mondiales.

Parmi ces récits récemment ajoutés figure le compte rendu d’une réception à Bahreïn qui a accueilli 120 invités, dont des représentants du gouvernement, des chefs religieux et des écrivains entre autres. Cette réception met en lumière les enseignements de Bahá’u’lláh sur l’unité et la paix. Un autre compte rendu, d’Indonésie, met en évidence un évènement qui a eu lieu à Jakarta et auquel ont participé une grande partie des habitants de la ville ; il comprenait des chants, des danses et d’autres programmes culturels.

Un concert de musique classique lors d’une célébration du bicentenaire à Stockholm, en Suède

Un concert de musique classique lors d’une célébration du bicentenaire à Stockholm, en Suède

Bien que la couverture médiatique des évènements liés au bicentenaire soit terminée et qu’aucun contenu ne sera plus ajouté au site, celui-ci restera néanmoins disponible comme source d’inspiration pour les communautés bahá’íes du monde entier dans leurs initiatives avec d’autres pour mettre en pratique les enseignements de Bahá’u’lláh.

Comme l’a écrit la Maison universelle de justice dans son message d’octobre 2017 pour cette occasion : « Bahá’u’lláh prône bonnes actions, paroles aimables et conduite honnête ; il prescrit de servir autrui et de travailler en collaboration. Et il exhorte chaque membre du genre humain à travailler à bâtir une civilisation fondée sur les enseignements divins. »

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/le-site-web-du-bicentenaire-maintenu-comme-source-dinspiration-et-de-ressources/

Le coucher de soleil à Hawaï clôt une période extraordinaire de célébrations mondiales

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, le 23 octobre

Le coucher de soleil à Hawaï a marqué la fin de la période du bicentenaire

Le coucher de soleil à Hawaï a marqué la fin de la période du bicentenaire

Avec le coucher du soleil à Hawaï, la période marquant le bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh a touché à sa fin.

Au cours des dernières 72 heures, un échantillon représentatif de l’humanité, d’une diversité sans précédent, a participé, sur presque tous les points du globe, à une impressionnante diversité d’initiatives pour commémorer la naissance de Bahá’u’lláh.

D’innombrables personnes ont été inspirées par les festivités entourant le bicentenaire et ont été émues par leur rencontre avec la vie et les écrits de Bahá’u’lláh.

À Francfort , plus de 27 000 personnes ont visité une exposition sur la vie de Bahá’u’lláh et l’une d’elles a déclaré : « Avant que nous arrivions ici, ma femme et moi étions justement en train de parler de la vacuité de la vie. Puis nous avons visité cette exposition. Ici, nous avons trouvé la réponse au sujet de notre but dans la vie. »

Au Suriname, le vice-président Ashwin Adhin avait prévu d’assister à la réception pour le bicentenaire organisée au Centre national bahá’í. Après un court programme comprenant des prières, un film sur l’histoire de la Foi au Suriname et une conférence, il a décidé d’annuler ses autres projets afin d’avoir le temps de parler avec les bahá’ís de la construction communautaire dans ce jeune pays. Le même jour, la communauté bahá’íe du Canada a reçu un message public bienveillant de la part du Premier ministre Justin Trudeau, l’un des derniers messages  envoyés par des personnalités officiels ces derniers jours.

 

De nombreuses célébrations dans le monde entier ont projeté le film Lumière du monde , qui raconte l’histoire de la vie de Bahá’u’lláh et la portée de ses enseignements. Un participant à un rassemblement en Asie de l’Est a déclaré : « Après avoir regardé le film, tout le monde disait Bahá’u’lláh avec tant de facilité et d’aisance… C’était comme s’ils le connaissaient depuis de nombreuses années et qu’il leur était familier. »

Lors d’une célébration nationale à Madrid, un participant a déclaré : « Le message de Bahá’u’lláh est exactement ce dont l’humanité a besoin. Écouter ces principes n’est pas juste entendre un beau message, c’est essentiel pour le progrès de l’humanité. »

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/le-coucher-de-soleil-a-hawai-clot-une-periode-extraordinaire-de-celebrations-mondiales/