Étiquette : Colombie

Une communauté galvanisée tandis que la construction du temple progresse

AGUA AZUL, Colombie, publié le 16 novembre 2017 – La maison d’adoration bahá’íe locale du Norte del Cauca est en train d’émerger du sol, clairement visible pour le village qui attendait son arrivée.

Au cours des derniers mois, la construction de la maison d’adoration a connu d’importants progrès.

Au cours des derniers mois, la construction de la maison d’adoration a connu d’importants progrès.

La ligne de bus que prend tous les jours Christina Mosquera, de Santander de Quilichao à Puerto Tejada, passe par Agua Azul et par le site du temple. Souvent, elle entend les voyageurs de la ligne, dont beaucoup viennent des villages voisins, s’interroger sur l’édifice en construction. « Ils se demandent si c’est un hôpital, un centre de loisirs ou une école », rapporte Mme Mosquera, une bahá’íe de la région qui est impliquée dans le travail du projet de reboisement sur le terrain du temple.

Cette prise de conscience accrue est liée aux récents progrès importants de la construction de la maison d’adoration. La structure est devenue beaucoup plus visible pour ceux qui passent, à pied, en bus ou autrement, sur la route au-dessous du site du temple.

L’édifice central du temple a maintenant pris forme ; la structure en béton est achevée et les neuf mâts en bois sont dressés. Ces mâts formeront le dôme intérieur de la maison d’adoration et seront couronnés par une structure en acier dans lequel le Plus-Grand Nom sera serti.

Chaque jour, Mme Mosquera observe, à travers la vitre de l’autobus, la progression de la construction du temple depuis son début en janvier. Étant donné la curiosité naissante au sujet de la structure, elle s’est arrangée avec les chauffeurs de son bus pour donner des informations sur le temple aux autres passagers. Le bus ralentit souvent en passant devant la propriété afin qu’elle ait le temps de parler de la maison d’adoration.

Des bénévoles plantent des arbres sur le nativo bosque, une forêt indigène près de la future maison d’adoration du Norte del Cauca.

Des bénévoles plantent des arbres sur le nativo bosque, une forêt indigène près de la future maison d’adoration du Norte del Cauca.

« Je leur dis que la maison d’adoration, qui est construite là, sera un centre pour que toutes les âmes se connectent avec Dieu, se connectent avec le Créateur, explique Mme Mosquera. Les gens demandent si tout le monde peut vraiment venir à la maison d’adoration, et je leur dis que oui, tout le monde peut venir prier. »

Au Norte del Cauca, les processus lancés par le projet du temple ont renforcé les liens d’unité et de coopération ainsi que les activités dynamiques de développement communautaire dans les villages et les villes environnantes. Au cours des célébrations récentes du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh, les nombreuses festivités du village ont attiré des centaines de personnes pour des activités allant des actes de service, tels que la plantation de 200 arbres, aux invitations à la prière et au culte communautaires.

Une maison d’adoration représente la cohérence entre l’environnement naturel de la région et la vie de la communauté. Cette relation est symbolisée de façon concrète par la conception du temple, qui a été inspiré par la gousse de cacao, une plante qui pousse abondamment en Colombie.

De nombreux aspects du projet du temple s’efforcent déjà de démontrer cette unité à travers leurs systèmes. Par exemple, des efforts ont été faits pour que la maison d’adoration et ses structures auxiliaires reçoivent entre 70 et 100% de leur énergie par le biais de l’installation de panneaux solaires.

Sur le terrain autour de la maison d’adoration, on trouve une forêt où la communauté a pris l’initiative de réintroduire la végétation indigène dans la région. La flore naturelle avait été décimée par des années de monoculture, mais au cours des cinq années qui ont suivi le début du projet de reboisement, un certain nombre de plantes ont été récupérées, dont certaines avaient presque entièrement disparu de la région nord de la Colombie.

« Le temple est un projet unique, a déclaré le journaliste Raúl Chará lors d’une récente conférence de presse. À l’heure de tant de crises dans la région et dans le monde, la maison d’adoration bahá’íe se distingue par son potentiel pour le bien social. »

Images aériennes du site :

Des images aériennes du site de la maison d’adoration locale en Colombie reflètent les progrès de la construction, pour visionner la vidéo, veuillez cliquer sur ce lien : http://news.bahai.org/story/1222/

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/une-communaute-galvanisee-tandis-que-la-construction-du-temple-progresse/

Une vidéo montre le développement du temple de Colombie

AGUA AZUL, Colombie, publié le 14 mai 2017 – Dans le Norte del Cauca, le projet de construction se développe rapidement tandis que la communauté se prépare à l’achèvement d’une maison d’adoration bahá’íe locale.

À Agua Azul, dans la région du Norte del Cauca en Colombie, les travaux de construction du temple sont bien avancés.

À Agua Azul, dans la région du Norte del Cauca en Colombie, les travaux de construction du temple sont bien avancés.

Bien que cette région du pays ait connu des décennies de riches développements dans l’avancement spirituel et matériel de son peuple, l’annonce en 2012 du projet de construction d’une maison d’adoration a stimulé les communautés environnantes à atteindre de nouveaux niveaux de service, à enrichir les aspects dévotionnels de la vie communautaire et à renforcer les liens de fraternité et d’unité.

Une nouvelle vidéo vient d’être mise en ligne et elle met l’accent sur les progrès récents de la construction, qui a débuté en janvier 2017.

Les travaux des fondations des structures auxiliaires environnantes ont également commencé. À terme, ces structures seront peintes dans les couleurs vives typiques des bâtiments de la région.

Le Norte del Cauca est l’une des cinq régions désignées par la Maison universelle de justice en 2012 pour accueillir une maison d’adoration bahá’íe locale. Le temple devrait être terminé début 2018.

Prise par un drone, une vidéo du site de la maison d’adoration locale en Colombie montre les progrès de la construction. Pour la visionner, veuillez cliquer sur ce lien : http://news.bahai.org/story/1168/
Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/une-video-montre-le-developpement-du-temple-de-colombie/

Promouvoir une révolution de l’éducation : Brookings Institution met en exergue un programme inspiré par les bahá’ís

WASHINGTON D.C., publié le 19 mars 2017 – Au cours des vingt dernières années, des progrès remarquables ont été réalisés pour donner accès à l’éducation aux enfants dans le monde entier. Cependant, la recherche dans le domaine de l’éducation montre que l’augmentation de la scolarisation n’a pas automatiquement conduit à un accroissement des apprentissages. Les Nations unies estiment que 250 millions d’enfants ne sont pas capables de lire, d’écrire ou de faire des mathématiques de base, qu’ils soient allés à l’école ou non.

Le programme SAT relie la théorie et la pratique en donnant aux étudiants l’occasion d’apprendre les mathématiques et les sciences dans le contexte de l’agriculture et d’autres activités pratiques.

Le programme SAT relie la théorie et la pratique en donnant aux étudiants l’occasion d’apprendre les mathématiques et les sciences dans le contexte de l’agriculture et d’autres activités pratiques.

Évaluant ce qu’il appelle une « crise de l’apprentissage », Brookings Institution, un important groupe de réflexion aux États-Unis, a lancé en 2015 une initiative intitulée Millions Learning (Apprentissage pour des millions). L’étude a cherché à identifier les interventions éducatives où non seulement l’accès à la scolarité s’améliorait, mais aussi l’apprentissage lui-même.

L’un des programmes présentés dans le rapport est Sistema de Aprendizaje Tutorial (SAT) (Système d’apprentissage tutorial), une initiative d’inspiration bahá’íe. Depuis ses débuts dans les années 1970 en Colombie, le SAT s’est étendu à travers l’Amérique latine pour atteindre plus de 300.000 étudiants, et il a été accrédité et reconnu par un certain nombre de gouvernements.

Le rapport Millions Learning met en lumière 14 programmes éducatifs qui montrent des résultats d’apprentissage plus élevés grâce à des approches novatrices de la scolarité. Un critère majeur de l’étude était que ces programmes puissent prendre de l’ampleur et être mis en œuvre dans d’autres contextes d’une manière durable.

Selon Brookings, le SAT « catalyse une révolution éducative » en « transformant la manière dont l’éducation est conçue, élaborée et transmise ».

« Le SAT est radicalement différent du modèle traditionnel du collège et du lycée et il est avant-gardiste à bien des égards, a déclaré Jenny Perlman Robinson, auteur de l’étude pour la Brookings Institution. Il se concentre sur des compétences qui dépassent les compétences académiques traditionnelles, telles que le développement de la morale et du caractère, et il conçoit l’apprentissage comme quelque chose de beaucoup plus large. »

La philosophie de nourrir une génération de jeunes socialement motivés qui peuvent soutenir le développement dans leurs propres communautés est sous-jacente à tous les efforts du programme SAT. Ses innovations dans l’éducation rurale redéfinissent l’apprentissage comme une entreprise morale, s’appuyant sur un processus d’action et de recherche.

Le SAT rapproche la théorie de la pratique en liant le travail en classe à des projets pratiques, par exemple en invitant les élèves à apprendre les mathématiques et les sciences dans le contexte de la culture des légumes ou à utiliser leurs compétences linguistiques pour créer de petits groupes d’étude pour promouvoir l’alphabétisation.

Il a été initialement développé par l’ONG Fundacion para la Aplicacion y Ensenanza de las Ciencias (FUNDAEC) (Fondation pour l’application et l’enseignement des sciences) pour contribuer au progrès des communautés rurales. FUNDAEC a conçu le SAT comme une stratégie pour stimuler le développement social et économique, et non comme un programme pour combler le vide dans l’enseignement secondaire. Cependant, il est rapidement apparu que l’éducation était la voie pour atteindre cet objectif.

Une différence novatrice entre le SAT et d’autres modèles de classe largement acceptés est le concept de tuteurs. Les enseignants qui travaillent avec le SAT sont considérés comme des tuteurs dont le rôle est de guider et de faciliter le processus d’apprentissage, plutôt que de simplement communiquer de l’information. L’absence de hiérarchie est « une distinction importante », a écrit Brookings, car il crée une culture de respect mutuel et de confiance entre les tuteurs et les étudiants.

« Cette relation modifie radicalement le processus d’enseignement et d’apprentissage, indique le rapport. Sa spécificité se reflète encore davantage dans l’accent mis par le programme sur le dialogue et le débat, ainsi que sur des exercices enseignant-élève en collaboration étroite qui se déroulent normalement en cercle ou en petits groupes.

De plus, à la différence des modèles d’éducation traditionnelle, le SAT accorde une grande importance au service communautaire. « Le service communautaire n’est pas considéré comme un complément à l’enseignement, mais plutôt comme une partie du programme de base », a expliqué Mme Robinson.

« Lorsque nous avons présenté à d’autres les idées qui sous-tendent le cadre du SAT, nous avons obtenu des réponses comme « Je suis tout enthousiasmé par ce sujet, mais c’est utopique », a déclaré Erin Murphy-Graham, un professeur à l’université de Californie à Berkley et l’auteur de Opening Minds, Improving Lives: Education and Women’s Empowerment in Honduras (Ouvrir les esprits, améliorer les vies : l’éducation et l’autonomisation des femmes au Honduras). « Mais ce n’est pas utopique, c’est en fait quelque chose qui a été mis en œuvre, qui a été testé, qui a été peaufiné. C’est un programme éducatif qui a été en mesure d’incorporer un cadre conceptuel très spécifique et très précis sur le rôle du savoir dans l’avancement de la civilisation, et c’est réalisable. Nous ne parlons pas d’un avenir lointain, nous parlons de choses qui se passent actuellement, sur le terrain, dans plusieurs pays d’Amérique latine. »

L’étude sur le programme SAT, intitulée Sistema de Aprendizaje Tutorial: Redefining Rural Secondary Education in Latin America (Système d’apprentissage tutorial : redéfinir l’enseignement secondaire rural en Amérique latine) a été rédigée par Christina Kwauk et Jenny Perlman Robinson et a été publiée par le Brookings Centre for Universal Education en juillet 2016. Une copie est disponible en ligne.

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/promouvoir-une-revolution-de-leducation-brookings-institution-met-en-exergue-un-programme-inspire-par-les-bahais/

La construction du temple franchit une nouvelle étape

AGUA AZUL, Colombie, publié le 23 février 2017 – Les plans pour la construction de la maison locale d’adoration bahá’íe à Agua Azul, un village du Norte del Cauca, en Colombie, ont récemment franchi une étape importante. La construction a officiellement commencé en janvier, après que les contrats de construction ont été formalisés avec une entreprise locale de la région.

Après la cérémonie d’inauguration des travaux en mai 2016, la butte centrale surélevée de 3 mètres sur laquelle le temple de 18 mètres de hauteur sera édifié a été achevée et le travail de fondation des structures auxiliaires environnantes a été terminé. À terme, ces structures seront peintes dans les couleurs vives, typiques des bâtiments en Colombie.

Une partie du terrain de 13 hectares montrant le site de la future maison d’adoration locale et une partie du site du Bosque Nativo, ainsi que certains quartiers environnants.

Parallèlement aux progrès réalisés dans la construction de la maison d’adoration, les activités de construction communautaire, qui sont déjà en cours depuis un certain temps et qui contribuent au progrès spirituel et matériel des communautés du Norte del Cauca et de ses environs, se sont renforcées. Inspirées par l’édification du temple, ces activités se sont multipliées, et un esprit de prière, de dévotion et de participation commence à imprégner de plus en plus la région.

Ce même esprit a trouvé son expression dans des projets concrets. Depuis que la propriété pour la maison d’adoration a été acquise en décembre 2013, la communauté bahá’íe a entrepris un projet de reboisement sur un terrain de 11 hectares, adjacent au site du temple. L’initiative a contribué à réintroduire la végétation indigène dans la région, qui avait été décimée par des années de monoculture de la canne à sucre. L’équipe engagée dans cette activité a déjà réussi à faire pousser 43 espèces de plantes sur le terrain, qui a été déclaré Bosque Nativo, ou forêt indigène.

« Travailler dans une équipe pour récupérer une grande partie des espèces de plantes oubliées qui font partie de cette terre a été l’une des parties les plus inspirantes du projet », a déclaré Jason, âgé de 12 ans et le plus jeune membre de l’équipe de reboisement.

En mars, l’équipe planifie un projet communautaire spécial qui invitera les personnes des communautés environnantes à apporter différentes espèces végétales de leurs propres maisons ou de leurs fermes pour contribuer au Bosque Nativo.

La relation entre l’environnement de la région et la communauté s’exprime également dans l’architecture de la maison d’adoration, qui s’inspire de la forme de la cabosse du cacaoyer, plante qui se trouve en abondance en Colombie et qui fait partie intégrante de l’identité du paysage, de la vie et de l’économie des gens.

« Le temple devient déjà une source d’inspiration, une source de développement », a expliqué Julian Gutierrez Chacon, l’architecte de la maison d’adoration, qui réfléchit à l’avenir de la communauté. « Les gens sont désorientés et ont de nombreuses contraintes et, pour eux, le temple sera une étoile polaire, une boussole qui va réorienter les vies. »

Le projet du temple au Norte del Cauca a été annoncé en 2014. C’est l’une des premières maisons d’adoration bahá’íes locales à être construite, parmi les cinq annoncées par la Maison universelle de justice en 2012

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/la-construction-du-temple-franchit-une-nouvelle-etape/