Étiquette : Nécrologie

Hartmut Grossmann, 1933–2017

CENTRE MONDIAL BAHÁ´Í, publié  le 18 décembre 2017 – Hartmut Grossmann, ancien membre de la Maison universelle de justice, est décédé le 17 décembre en Allemagne. Il avait 84 ans.

La Maison de justice a envoyé le message suivant à toutes les assemblées spirituelles nationales le 17 décembre :

M. Hartmut Grossmann

M. Hartmut Grossmann

Nos cœurs sont affligés d’apprendre le décès de notre très aimé ancien collègue Hartmut Grossmann. Fils distingué d’un père illustre, il a donné sa vie au service ininterrompu de la cause de Bahá’u’lláh, en tant que professeur, pionnier, et membre des Assemblées spirituelles nationales d’Allemagne et de Finlande, du Conseil continental de conseillers en Europe, du Centre international d’enseignement et, finalement, de la Maison universelle de justice. Il a combiné une immense chaleur humaine, une générosité d’esprit et une humilité sereine avec une consécration totale, une obéissance inébranlable, une fermeté dans l’Alliance et une vigilance dans la protection de la Foi. Sa gaieté et son dévouement ont touché et inspiré le cœur de tous ceux qui l’ont croisé et ont accru leur enthousiasme pour servir. Ses efforts inlassables pour mobiliser des pionniers et éduquer les communautés bahá’íes naissantes ont laissé un héritage qui se fera sentir pendant des générations.

Nous supplions ardemment au Seuil sacré pour que sa noble âme soit richement récompensée et qu’il soit joyeusement réuni avec sa femme bien-aimée, Ursula, qui est récemment montée au Royaume d’Abhá. Nous présentons nos plus sincères condoléances à ses chères filles, Kerstin, Claudia, Anke, Maren et Barbara et à leurs familles, et nous prierons pour que leurs cœurs affligés soient apaisés. Il est conseillé aux amis partout dans le monde de tenir des rassemblements commémoratifs appropriés, y compris des services commémoratifs en son honneur dans toutes les maisons d’adoration.

La Maison universelle de justice

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/hartmut-grossmann-1933-2017/

Fred Schechter, 1927-2017

HAÏFA, Israël, publié le 29 janvier 2017 – Fred Schechter, ancien conseiller et ancien membre du Centre international d’enseignement, est décédé le 27 janvier 2017 en Californie, aux États-Unis. Il était âgé de 89 ans.

La Maison universelle de justice a envoyé, le 29 janvier, le message suivant à toutes les assemblées spirituelles nationales.

M. Fred Schechter

M. Fred Schechter

Nous éprouvons un profond chagrin alors que nous pleurons le décès de l’humble, aimant et inébranlable serviteur de la cause de Dieu, Fred Schechter. Ses nombreuses réalisations, réparties sur plusieurs décennies, sont le fruit d’une vie vécue avec une dévotion désintéressée envers la Foi. Peu de temps après s’être enrôlé comme bahá’í, il a répondu à l’appel lancé aux croyants par le bien-aimé Gardien pour qu’ils aillent en Afrique, et c’est là qu’il a été nommé Chevalier de Bahá’u’lláh pour la Côte française des Somalis. Il a également voyagé en tant que pionnier dans plusieurs pays d’Amérique latine. Ses efforts pour encourager la jeunesse bahá’íe ont été une caractéristique notable de son mandat de treize ans en tant que conseiller continental dans les Amériques, années qui ont abouti ensuite à sa nomination au Centre international d’enseignement. Sa sagesse, sa gentillesse et sa bonne humeur, combinées à une approche pratique et à un comportement amical, lui ont permis, dans de nombreux milieux, de faire avancer la Cause et d’aider les autres à développer une capacité de service.

Nous prierons dans les tombeaux sacrés pour le progrès de son âme illuminée, maintenant réunie avec celle de sa chère épouse Julia dans les royaumes de l’au-delà. Nous offrons nos condoléances à ses trois enfants, ainsi qu’aux membres de sa famille. Nous appelons à des rassemblements commémoratifs qui se tiendront en son honneur dans toutes les maisons d’adoration et dans les communautés bahá’íes du monde entier.

La Maison universelle de justice

 

Publication d’origine: Bahá’ís de France – Site officiel http://www.bahai.fr/fred-schechter-1927-2017/

Dr. William S. Hatcher, 1935-2005

STRATFORD, Ontario – C’est avec une tristesse profonde qu’on a constaté le décès du Dr. William Hatcher, écrivain, pionnier, professeur universitaire, philosophe, et érudit accompli de la foi baha’ie, le soir du dimanche 27 novembre. Le Dr. Hatcher était à Stratford pour donner une série d’allocutions lorsqu’il est mort subitement et sans souffrance. La Maison universelle de justice a envoyé ce message par la suite:

« Nous sommes profondément peinés d’apprendre le décès de William Hatcher. Le monde bahá’í vient de perdre l’un de ses esprits les plus brillants, l’ une de ses plumes les plus prolifiques. On se souviendra longtemps de lui pour sa foi inébranlable, ses puissants exposés, son esprit pénétrant, qui ont caractérisé pratiquement un demi siècle de services inlassables, marqués par ses nombreux voyages comme enseignant de la Foi et conférencier, ses années comme pionniers en Russie et en Suisse, comme membre de l’Assemblée spirituelle nationale du Canada, de la Russie et de la Suisse, et marqués aussi par son rôle vital dans l’établissement de l’Association pour les études bahá’íes en Amérique du Nord. Nous exprimons nos sincères condoléances à son épouse bien-aimée, Judith, à leurs chers enfants et aux autres membres de sa famille, et leur assurons de nos prières aux tombeaux sacrés pour le progès de son âme lumineuse dans les mondes spirituels. »

La Maison universelle de justice

Les obsèques auront lieu vendredi 2 décembre à 11h00, à Stratford, Ontario. Des commemorations auront lieu aussi a Montréal et a Québec, et l’assemblée spirituelle nationale du Canada demande à ce que des réunions commémoratives soient tenues en son honneur à travers tout le Canada.

Lisez l’avis de son décès, publié par le Service canadien de nouvelles baha’ies.

Lisez un des articles les mieux connus du Dr. Hatcher, publié dans Le Monde Diplomatique, juillet 1999:
La foi baha’ie, un humanisme contre les fanatismes.

Passage du Dr. Shapour Javanmardi dans le Royaume d’Abhá

MONTRÉAL, Québec – La communauté baha’ie pleure le départ de ce monde, le matin du 22 octobre dernier, du Dr. Shapoor Javanmardi, un bien-aimé serviteur de Bahá’u’lláh et pilier de la foi baha’ie au Québec. Ayant vécu comme pionnier en Tunisie avec sa femme Mahin, il s’établit au Québec il y a 40 ans (1966) et y soutena l’évolution de la Foi. Ses efforts ont contribuéé grandement au développement de plusieurs communautés baha’ies naissantes au Québec, dont celles du Centre-du-Québec (Victoriaville, Warwick, Drummondville), ainsi que la communauté de Montréal, une des premières au Canada à être classée comme groupement « A ».

De partout à travers la terre, d’aussi loin que de la Guadeloupe, de la Suisse, du Madagascar et du Japon, les éloges pleuvent:

« …nous pleurons profondément le départ d’un cher ami de longue date… »

« Chaque fois qu’il m’accueilla en m’embrassant, je repartis avec le sentiment que voilà ce qu’était l’amitié, voila ce qu’était l’amour, voilà ce que c’était d’être Baha’i. »

« L’âme distinguée et belle de Shapoor Javanmardi, qui a enrichi nos vies à Montréal et ceux d’innombrables autres Baha’is à travers le Canada et ailleurs, dont la maison a fait bon accueil à tous pendant tant d’années avec l’hospitalité incomparable, dont la dévotion à la cause était une inspiration constante à une plus grande action, et dont l’encouragement incessant a renforcé et élevé tellement bon nombre d’entre nous dans nos chemins de service à la beauté bénie, a conclu son travail pour la foi dans cette vie, et a pris son vol au paradis d’Abha hier matin. »

Tous sont cordialement invités à offrir des prières pour l’évolution de son âme et à se joindre à la famille et aux amis de la région de Montréal pour les funérailles, qui auront lieu samedi le 29 octobre 2005, à 14h, au Centre bahá’í Louis-Bourgeois.